Avis au lecteur : Zordock et Zordok sont deux personnes distinctes

-La mort.. Vaincre la mort.. Miragul lâche stupide ! Pathétique mage de la 76ème arcane !
-Je la trouverai par moi meme !
La sueur perlait sur le front de Zordock, ce mal étrange lui avait repris.. et cela devenait très inquiétant. Peut-être était-ce dû à toutes les mixtures qu’il avait prises pour ralentir son vieillissement, ou tous les sortilèges des portes supérieures qu’il avait dû tester sur lui, faute d’apprentis assez courageux et assez fous pour le supporter Lui ! La solitude au bout de ses 800 ans lui pesait.. son frère lui manquait. Des lustres avait passé depuis qu’il avait rangé sa fidèle cape de voyage qui avait déjà tant servi durant ses croisades légendaires en tant que Zordock Maîkant. Mais cette époque était loin…

-Peut-être.. Peut-être… par Cazic-Thule c’est peut-être ça ! HAHAHAHAHAHA !!!
Et il s’évanouit d’épuisement… Vaincre la mort… une obsession qui touche tous les mages de très haut niveau. Zordock pourtant n’aurait pas dû s’inquiéter outre mesure, car l’ancienne race dont découlais le clan Maîkant était doté d’une longévité exceptionnelle et ses pouvoirs magiques lui garantissait plusieurs millénaires de vie tranquille.. Dans ses moments de lucidité, Zordock se rappelait très vaguement ses moments de " crise ", et elles l’inquiétaient particulièrement..

Cette folie l’entraînait de plus en plus loin. Il découvrit des arcanes de plus en plus puissantes. Finalement, Zordock découvrit que quand il était sous cette folie, il progressait énormément dans son art et il s’abandonna tout entier dans l’abîme du néant.

Lorsqu’il reprit conscience.. 15 heures, 15 ans, 15 siècles après ? Il était dans sa salle d’étude… tout était calme.. Un étrange sentiment de réussite coulait dans ses veines. Il crut d’abord avoir tout simplement réussi. Lorsqu’il quitta son bureau d’étude pour aller se coucher après tout ce temps, il vit une ombre furtive dans le couloir. Il avança d’un pas lourd et menaçant vers le couloir, bien décidé à détruire la chose qui vivait dans son château.

Ce qu’il vit le glaça d’horreur. C’était de taille moyenne en robe noire… un homme dont le corps semblait porter un fardeau énorme mais dont la puissance coulait de toute part de son être. Et ses yeux.. L’expérience et la folie coulait dans les yeux de ce mage. Quelques centièmes de seconde plus tard, il se rendit compte que c’était lui qu’il regardait… et quelques dixièmes de secondes plus tard c’est ce dernier qui était carbonisé par le sortilège de son jumeau.

Zordock regarda méprisant le corps qui gisait a ses pied… Un autre de ses clones.. combien en avait-il fabriqué pendant qu’il s’était complètement abandonné à sa folie ? Il n’en savait rien. Et le plus grave.. Il ne savait même pas si c’était lui l’original.. il s’éloigna lentement.. retournant lire son grimoire dans sa chambre.. Il était habitué. Depuis plus de deux ans il voyait périodiquement des clones de lui même se balader dans le château comme il l’avait fait précédemment..

Un enfant avait vu la scène de loin… caché dans un des nombreux passage secret du château. Il avait eu le temps de s’y habituer depuis le temps qu’il vivait ici.. Il devait bien avoir 10 ou 11 ans. Un air juvénile, mais avec une impression étrange et indéfinissable dès que l’on posait les yeux sur lui. Il ne se rappelait rien. Il avait très rapidement compris que le vieil homme en noir était à éviter.

Qui était-il ? d’ou venait-il ? ses souvenir remontait à quelques années a peine. Il s’était réveillé nu et en sueur dans l’un des souterrains. Tout le reste était flou. Sur une plaque au mur du souterrain était écrit " Zordok ".

Le jour de ses 12 ans il partit du château par ses propres moyens…
Que s’était-il passé pendant la crise de folie de Zordock ? Ou était Zordock ? Qui était le petit garçon Zordok ? Zordok se réfugia à Erudin où il s’initia dans l’une des quatre branches, celle des magiciens. Il rencontra une enchanteresse Haute Elfe avec laquelle il se lia d’amitié. Elle étudiait les arcanes à Erudin pour parfaire son art. Elle fut la seule à qui il osa se confier.. Et ensemble ils promirent qu’un jour ils retourneraient dans ce sombre château et découvriraient la vérité…

qui est-il ?…