En ce superbe jour de printemps, à Rivervale, Sonia Silverfot accouchait d’un beau petit garçon. Enfin beau, il l’était pour sa maman. Car ce petit bout de chou souffrait d’une légère difformité : une grosse verrue sur le nez.

Ses parents décidèrent de l’appeler Kifiro, mais il s’avéra qu’au fil des années et des réflexions des parents plus ou moins proches, voisins, camarades d’école et autres gosses dans la rue, tout le monde disait : « Il n’est pas beau ; ». C’est ainsi que, peu à peu, Kifiro fini par accepter son méchant surnom : «Pabo ».

Car cet enfant était d’un naturel très doux et tolérant. Toujours en quête de savoir, doté d’une insatiable soif d’apprendre, il faisait preuve de grandes qualités intellectuelles. Peut être un peu par crainte des autres, il détestait toute forme de conflit. Constamment à l’écoute de ses proches et attentionné, c’était un modèle de prévenance rempli d’attentions et d’une douceur presque féminine.

Pabo connut donc une enfance sans tracas mais plutot solitaire. Préférant la compagnie des animaux à celles des hommes, il passait le plus clair de son temps près de Rivervale dans Kithicor Forest ( les jeunes de son âge fréquentant davantage les bois de Misty Ticket).

Au fil des ans, Pabo acquit une profonde connaissance de la nature et des animaux ; ce qui le prédisposait naturellement à devenir un druide ( rien de surprenant pour un Halfling ). Après de longues études menées avec brio, il décida de partir découvrir le monde. S’il n’avait pas su se faire accepter de ses frères halflings, peut être pourrait-il trouver derrière les frontières de sa ville des gens qui sauraient l’apprécier au-delà des apparences…