Holà Guerrier, plébéien, ou Seigneur.
Arrête donc un temps ton dur labeur.
Joins toi à ma table, et prête attention
Je vais te conter l'histoire de Nichong

On m'a mise au monde, voilà quelque temps
Dans une blanche ville appelée Halas.
Une enfance heureuse et sans manquements
Fit place a une vie triste et coriace.

La peste noire ravagea ma famille
Me laissant seule, pauvre jeune fille
Et je dus donc afin de subsister
Trouver un travail, et me débrouiller

Je me retrouvai pauvre serveuse,
Dans la vieille auberge du chat noir.
Parmi les mécréants et les gueuses
Vivant de fins de plats et de pourboires

Je supportai bien de hautes frustrations,
Des quolibets et bien des remontrances
Mais un vieil homme me fit trop d'avances
Je criai alors : "Toushpa'oh Nichong!!"

Apres les haut cris, viennent les gestes
Tenez-vous bien : je le défenestre
Prise par la rage, dans la rue je le suis
Et d'un grand coup, je lui ôte son kiki.

Tu sais à présent d'ou vient mon surnom.
Respecte moi , je serai ton amie
Mais ose donc me toucher les tétilles
Tu te retrouveras sans tes roustons.