Le petit Meannas est né dans la joyeuse ville de Rivervale par un beau jour de Printemps. Ses parents tenaient une des plus grosses tavernes de la ville, A la chope d'argent, dans laquelle étaient suspendues au plafond des têtes de gobelins tués par le père de Meannas (ce qui le rendait très fier) et qui portaient les bougies qui éclairaient la salle.

Ils avaient donc peu de temps à consacrer à leur fils à cause de la taverne qui leur demandait beaucoup de travail. Aussi, dès qu'il fut en âge de se débrouiller tout seul, ses parents le délaissèrent un peu, et Meannas commença alors son apprentissage de la vie.

Il aimait beaucoup se balader en forêt. Aussi le soir , après l'école, partait-il souvent se promener. Il connaissait les moindres recoins des bois de Misty Thicket, du moins jusqu'au " mur ". Ses parents lui avaient en effet interdit de dépasser cette limite, car au-delà c'était le territoire des gobelins et leur forteresse de Runnyeye. Il brûlait d'envie de traverser la limite interdite. Il voyait souvent les guerriers du village qui partaient chasser et rentrer joyeux, transportant des sacs entiers de richesses pris aux gobelins. Il rêvait lui aussi d'aller chasser ces créatures étranges, et de ramener des trésors. Les rares gobelins qu'il avait rencontrés dans l'enceinte de la muraille n'étaient que de petits gobelins enfants qui pensaient surtout à s'amuser et qui n'avaient escaladé la grande muraille que pour jouer des mauvais tours aux enfants de Rivervale, mais il n'avait jamais vu de guerrier.

Il passait aussi beaucoup de temps à la bibliothèque de la ville, et même quand il le pouvait allait à celle de la ville toute proche de Highkeep, lisant des récits d'aventures et de chasses lointaines. Un aventurier le captivait plus que tout autre, c'était le grand sorcier Al'kabor. Il aurait aimé faire appel aux éléments comme le faisait le grand Al'kabor, créer des flammes, déchaîner la foudre, s'élever dans les airs. Tout cela le fascinait énormément.

C'est ainsi que Meannas commença à se tourner vers la magie. Un soir, il se décida à en parler à ses parents, et il alla les voir dans la taverne. Ses parents furent attristés par ce qu'ils entendirent. Ils avaient espéré que Meannas prendrait la suite de La Chope d'argent. Cependant ils ne s'opposèrent pas à son choix, et Meannas, pour son plus grand plaisir, devint apprenti druide auprès de Hibbs Rootenpaw.

Son père critiquait beaucoup la magie, disant que rien ne valait "le combat à l'ancienne, avec une épée", mais il laissa son fils faire selon sa volonté. Meannas n'était pas particulièrement doué, mais il mettait du coeur à l'ouvrage et progressait de jour en jour.

Une année passa. Meannas avait acquis beaucoup d'expérience et était devenu bien plus puissant. Il savait créer des boules de feu et soigner les blessures, et il connaissait quelques sorts de protection. Un soir qu'il allait à La Chope d'argent pour aider ses parents, il entendit les guerriers du village qui discutaient de la chasse prévue pour le lendemain. Les gobelins avaient en effet pillé les récoltes et avaient volé du bétail, et il fallait les récupérer coûte que coûte si on ne voulait pas craindre une famine durant l'hiver qui s'annonçait rude. En entendant cela, il comprit que c'était l'occasion rêvée de voir ce que donnaient les résultats de son apprentissage au combat. Il alla voir Sheriff Roglio dans le château de Rivervale pour lui demander la permission de participer à la chasse.

Sheriff Roglio était enchanté d'avoir un nouveau membre dans les rangs du Squad, l'armée de Rivervale, mais cette décision ne dépendait pas de lui : Meannas devait d'abord avoir l'autorisation de son père. Il retourna donc à la taverne pour lui demander, mais son père refusa catégoriquement. Il disait que Meannas n'était pas assez fort pour venir avec lui. En vérité, il savait parfaitement que Meannas était tout à fait capable de l'accompagner car il avait eu une conversation avec Hibbs Rootenpaw dans la journée. Le maître de Meannas voulait envoyer son disciple à Kelethin pour qu'il apprenne d'autres sortilèges auprès d'un de ses amis, Heartwood Master. Mais il voulait d'abord voir si son élève était prêt, et il souhaitait que Meannas participe à la bataille du lendemain. Mais son père avait peur, peur qu'il n'arrive quelque chose à son fils unique. Aussi lui interdit-il d'y aller.

Le lendemain matin, tous les guerriers partirent. Meannas était dans sa chambre, triste de n'avoir pas pu les accompagner. C'était rageant. Ne tenant plus, il enfreignit l'ordre de son père. Il prit son sceptre d'apprenti, se lança un sort d'invisibilité et traversa la maison devant sa mère qui ne sentit qu'un coup de vent. Elle fut troublée par cette sensation et alla voir dans la chambre de son fils qu'elle découvrit vide. Elle fondit alors en larmes et l'appela. Mais il était trop tard et elle ne pouvait plus rien faire d'autre qu'attendre son retour. Pendant ce temps Meannas traversa le village aussi vite qu'il le put, craignant que son camouflage ne l'abandonne. Il arriva finalement à la grande porte de la muraille, et, après avoir vérifié une dernière fois ses sorts, la traversa.

Derrière, c'était l'inconnu pour lui. Il ne savait pas où aller, et essayait de trouver le groupe des guerriers en écoutant les cris. Mais à chaque fois qu'il pensait les trouver, il arrivait trop tard, et il ne trouvait que des cadavres de gobelins. Il parvint finalement à retrouver son groupe. Tout le monde le reconnut et s'étonna de le voir là, mais ils ne le repoussèrent pas. Cependant, il n'arrivait pas à trouver son père dans la masse de Halflings. Il restait un peu derrière les autres qui devaient alors affronter le plus gros de l'armée des gobelins ayant reçu le renfort d'orcs équipés de lourdes côtes de maille qui les protégeaient trop bien des armes pourtant aiguisées des guerriers Halflings. C'est alors qu'il entendit des cris et des appels à l'aide. Mais il ne put trouver personne pour venir avec lui, tant la bataille ici était rude. Il se résolut de partir tout seul voir ce qu'était cette voix, et il reconnut au fur et a mesure qu'il avançait la voix de son père. Les appels à l'aide étaient de plus en plus rares et Meannas commençait vraiment à avoir peur. Il aperçut alors un petit groupe de gobelins encerclant son père, blessé et désarmé. C'est alors que son père aperçut Meannas :
- Meannas, ne reste pas là ! Cours vite te mettre à l'abri !
- Papa !!! Une des créatures leva alors sa hache pour achever le guerrier. NOONNNNNN !!!!!!
En même temps qu'il criait, Meannas lança sa plus forte salve de flammes sur le gobelin qui tomba raide mort, le corps calciné. En voyant cela, les autres gobelins hésitèrent, et lorsqu'un deuxième tomba , le corps ravagé par les flammes, ils abandonnèrent les deux Halflings et se mirent à fuir. Avec le peu de mana qui lui restait, Meannas soigna son père :
- Je t'avais dit de ne pas me suivre.
- Papa, sans moi tu serais ...
- Tu aurais pu être blessé, pourquoi m'as-tu désobéi ?
- Je voulais ... Je voulais te prouver ma valeur.
- Je sais ce que tu vaux Meannas, je le sais très bien. Si je t'ai demandé de ne pas venir, c'est uniquement parce que j'avais peur pour toi. Mais n'en parlons plus et rentrons.

Les guerriers rentrèrent victorieux à Rivervale, et tout le village fut très vite au courant des exploits du jeune druide. Cette victoire fut d'ailleurs dignement célébrée à la taverne familiale qui fit le plein ce soir-là.

Quelques semaines plus tard, après avoir fait ses adieux à sa famille, et sur les conseils de son maître Hibbs Rootenpaw, Meannas partit pour Kelethin, une lettre de recommandation en poche et vêtu d'une nouvelle tunique, pour continuer son apprentissage auprès d'un peuple dont il ignorait tout : les Elfes !