Oyez oyez chers compagnons, oyez la merveilleuse histoire de Lwenduil le ménestrel.

Lwenduil est né à Freeport, cité cosmopolite s'il en est. De son enfance, on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle fut heureuse et surtout oisive. Car l'école n'était pas son passe-temps favori. Il préférait arpenter les ruelles près des docks, toujours prêt à amuser les voyageurs débarquant de la loitaine Faydwer par ses pitreries diverses.
C'est ainsi qu'à l'âge de 14 ans il fit la connaissance de la ligue des Bardes Norrathien et qu'il y adhéra. Malgré son appartenance à cette prestigieuse institution, ce n'est pas son talent pour le chant qui le distinguait des autres (sa voix tenant plus du Kodiak en rut que de la pureté du crystal) mais plutôt son adresse au luth.
Mais plus que la musique, ce qui plaisait surtout à Lwenduil, c'était ... les femmes. Il ne savait résister aux charmes des jouvencelles (mariées ou non, peu lui importait) et il faut dire qu'il était assez habile à les attirer dans ses filets ... le problèmes c'est qu'il en profitait aussi pour les délester de quelques deniers au passage ... chose peu appréciée qui lui valut de nombreuses courses poursuites avec les gardes ... dont il sortait toujours gagnant. Cette véritable passion au féminin lui valut son nom bardique (et elfique) de Lwenduil Melnyel, Melnyel signifiant celui qui chante l'amour.

Voilà tout ce que l'on sait de lui mais si vous le croisez au détour d'un chemin tenez votre femme à l'oeil ... et votre bourse !