Il y a vingt-huit ans, dans la ville de Qeynos, naquit un enfant du nom de Galelorn. Il était le fils d'une voleuse, qui vagabondait dans la ville pour en agresser les habitants. Celle-ci, en raison de ses activités, l'abandonna à la naissance. Ce n'est qu'au bon cœur d'une famille de marchands qu'il eut la vit sauve: ils le recueillirent, l'élevèrent, l'éduquèrent. Il vécut en somme une enfance paisible, nullement gêné de ne pas connaître ses vrais parents: à vrai dire il s'en souciait peu, entouré de l'amour de sa nouvelle famille.

Mais les choses se compliquèrent quand Galelorn dut choisir sa voie: le jour ou il accepta de devenir marchand, étant donné les aptitudes qu'il montrait dans ce domaine, d'étranges visions commencèrent à l'envahir durant son sommeil. A son réveil il ne se rappelait de rien mais était envahit d'un fort sentiment: il devait partir vers l'Est. Ne pouvant finalement plus résister à cet appel, il entreprit son voyage, au cours duquel il rencontra Aaeerdar, druide béni par Tunare qui pouvait voir la destinée des êtres. Il l'aida à parvenir à Freeport, ou il fut recueilli par l'ordre des moines, qui lui apprirent l'art du combat à mains nues. Un jour le maître de la guilde des moines, demanda à s'entretenir avec lui. Il lui déclara qu'il avait quelque chose à accomplir, bien qu'il ne put lui dire quoi, et que le jeune combattant ne pourrait en savoir plus que le jour où il découvrirait l'identité de son père. Ses visions l'ayant quitté, il resta dans cette cité, s’entraînant, pour enfin découvrir Norrath, au côté de Belenos et de la compagnie des Lords du Zodiac, qu'il avait rejoint sous les conseils d'Aaeerdar.

Il s'y plut infiniment, et mit son talent dans les arts martiaux au service de sa guilde, à tel point qu'il finit par devenir maître dans son art. Un jour qu'il était de passage dans la grande Oasis, dans le désert de Ro, il vit Aaeerdar aller à sa rencontre. A ses côtés marchait une humaine qui évoluait avec la grâce que seuls les elfes possèdent en ce monde. Aaeerdar sourit à Galelorn, et lui présenta Seuraen. Il lui affirma avoir lu dans les yeux de la jeune femme qu'elle était promue à une grande destinée, et confia au moine son apprentissage, afin qu'elle puisse à son tour maîtriser la force des serviteurs de Quellious. Les deux humains, à force de s’entraîner et d'explorer Norath côte à côte, finirent par s'éprendre l'un de l'autre. Un beau jour, au lieu même de leur première rencontre, Galelorn demanda Seuraen en mariage, et ils demeurèrent ensemble, luttant pour le bien de la compagnie des Lords du Zodiac.

Mais Galelorn ne connut pas pour autant le repos, car il avait le sentiment qu'un jour, les visions qui l'avaient menées à Freeport, à la rencontre de Aaeerdar et Seuraen, le reprendraient pour l'amener à retrouver son père et à accomplir sa destinée.