Je suis née à Kelethin, la ville des elfes des bois située dans la grande et belle forêt de Faydark. Je ne connais pas mes origines, mais je sais juste que j’ai été recueillie alors que je n’étais qu’un bébé par Wilaen et Hammadeen Ebonyheart, que j’ai toujours considérés comme mes vrais parents. Ils forment un couple très heureux, mais ils voyagent souvent de part le monde, et je ne les ai pas beaucoup vus étant jeune. Durant la majeure partie de mon enfance, je suis donc restée à Kelethin avec mon frère Lutriel et ma sœur Aaerdrie, menant une vie sage et tranquille.

Mon père, ayant remarqué mon attirance pour la nature, m’a suggéré d’entrer dans la guilde des druides de Kelethin, et de suivre la formation qui me permettrait de développer les mêmes connaissances que lui. J’étais très fière de pouvoir me consacrer à Tunare, et de faire la même chose que mon père bien-aimé, et je me suis mise à apprendre tout ce que je pouvais le plus vite possible.

Depuis mon initiation, je descends plus souvent de Kelethin et j’en profite pour me promener dans la forêt, m’allongeant dans l’herbe et rêvant en regardant le soleil. Un jour que je me dirigeais vers le nord de la forêt, je me retrouvai au beau milieu d’un camp d’orcs, et ces sales bébêtes commencèrent à m’attaquer. Heureusement, j’étais assez bonne à la course, et je réussis à leur échapper et à rejoindre Kelethin (big train to orc lift !). Reprenant mon souffle, je pensai aux conseils de mes parents, qui m’avaient bien mise en garde contre ces orcs qui détruisent la nature et qui tuent les elfes. Là, un sentiment étrange m’envahit, et je n’avais plus qu’une idée, aller les combattre et les empêcher de ravager la vie que je m’efforçais de protéger. En redescendant de la plate-forme sur laquelle je m’étais reposée, je croisai une cleric qui, me souriant gentiment, me soigna et me demanda ce qui m’était arrivé. je lui expliquais la situation, et au fur et à mesure que je lui parlais, je voyais une drôle de petite lueur s’allumer dans ses yeux. Tout à coup, elle me fit un clin d’œil, et me proposa de l’accompagner vers ce fameux camp d’orcs pour m’entraîner un peu à me battre. Je la suivis jusqu’au camp, et nous passâmes la journée là-bas, à débarrasser notre belle forêt de ces êtres abjects. Nous rentrâmes à Kelethin, plongées dans une grande discussion, où il s’avéra qu’elle connaissait mes parents, et qu’elle avait beaucoup d’admiration pour eux et pour leur savoir.

Depuis ce jour, elle passe me voir très souvent, et me parle longuement de mes parents, de ses amis et de la vie qu’elle mène. Je l’écoute avec beaucoup d’attention, surtout lorsqu’elle mentionne un certain Shadow Knight qu’elle a rencontré en allant se battre contre des elfes noirs, tout au sud de la forêt, dans la partie qu’on appelle Lesser Faydark. En écoutant sa description de ce jeune humain, j’avais très envie de le rencontrer, mais il était souvent très loin, sur d’autres continents. Un jour cependant, alors que je me rapprochais du camp orc près de Crushbone, je me trouve face à face avec lui, et là…. AYEU ! je me cogne contre un arbre (pour changer ! ah oui, je suis assez maladroite aussi….) tellement j’étais aveuglée par sa beauté et son charme…. Nous avons seulement échangé quelques mots, puis il est reparti à l’autre bout du monde…. Depuis ce jour, je m’efforce de progresser du mieux que je peux, afin de pouvoir le rejoindre le plus vite possible. Je m’entraîne soit avec Galdiwen et Galadilea (deux amies druidettes) et Blackwings, jeune sorcier qui a la particularité de toujours se moquer des elfes (*oui je veux des slash vertes pour aller avec ma robe !*), soit juste avec mon frère Lutriel, ranger de son état.

Je poursuis donc mon apprentissage, suivant scrupuleusement les conseils de mon père, mais tout en espérant revoir un jour le bel humain qui m’a tapé dans l’œil avec un arbre …