Née dans la sombre cité de Paineel, Aaeerdine apprit dès sa naissance à suivre l'enseignement du mal. C'est à l’âge de douze ans qu'elle commença l'étude des arts mystiques de la nécromancie auprès de son mentor le maître Dorinur Darkdancer. Après cinq longues années d'études, à l’âge de 17 ans (12+5=17, je suis pas si nul en Math finalement), son maître lui annonça qu'elle allait effectuer sa première invocation de mort-vivant. Pour ce, elle allait avoir besoin d'un corps frais.
"Tu dois choisir un spécimen doué d'une force psychique élevée pour que ton familier soit puissant, mais sa résistance à ton emprise sera d'autant plus élevée. La force physique qu'avait ton sujet avant sa mort n'a aucune importance. Suis toujours les voix du mal et ta puissance sera sans limites".
Aaeerdine hocha la tête. Dorinur se retourna dans la direction de sa couche sans douter que sa jeune élève avait si bien retenu ses leçons, il entendit un murmure: une incantation! Il tenta de faire face a son assaillante mais la tête lui tournait et un voile d’obscurité s’abattit sur ses yeux, il était déjà inconscient quand la dague d'Aaeerdine transperça son cœur. L'invocation s'était presque trop bien déroulée, sans aucune résistance de la part de Dorinur ; Aaeerdine fit l'erreur d’attribuer cette réussite à son intelligence et son don dans les arts de la nuit.

Elle s'échappa de Paineel avec son nouveau familier. Elle apprit a vivre dans la nature, attaquant a l'occasion des voyageurs égarés pour leur soutirer de la nourriture ainsi que leurs forces vitales.

Mais un jour, un bruissement dans le fourrés la fit frémir, deux hommes, si on pouvait les appeler de la sorte, jaillirent des buissons: des assassins de Paineel ! Elle hurla à son familier d’attaquer, mais celui ci ne réagit pas. Effarée, elle le regarda, celui-ci affichait un rictus cruel. Le moment tant attendu par Dorinur était arrivé, l'heure de la libération, depuis le jour où Aaeerdine avait fait de lui un mort-vivant, il rassemblait ses forces. Au moment où celui-ci allait la tuer d'un coup d'épée, la foudre tomba du ciel et tua net les trois serviteurs de la ville des Erudits renégats.

Malheureusement il en fallait plus que ca pour arrêter un mort vivant et Dorinur se releva, c'est à ce moment que le sorcier qui avait sauvé Aaeerdine, la prenant pour une habitante de Erudin, se matérialisa aux cotés de la nécromancienne, et s'écria: "Pas de temps à perdre, j'invoque un portail vers Antonica, sauvons-nous!". Il repoussa le monstre d'un nouvel éclair et incanta, les deux Erudits s’engouffrèrent dans le portail. Mais seule Aaeerdine en sortit.
Celle ci observa les objets volés au sorcier et essuya le sang frais sur sa dague.

Désormais,la mort logeait dans les terres d'Antonica.